Les opérations de secours se poursuivent après le séisme en Indonésie qui a fait 162 morts

Des habitants récupèrent leurs affaires dans leurs maisons endommagées, suite à un séisme de magnitude 5,6 qui a fait au moins 162 morts, des centaines de blessés et des disparus à Cianjur, le 22 novembre 2022afp.com - ADITYA AJI

Les secouristes s’efforçaient toujours mardi de retrouver des survivants sous les décombres des bâtiments effondrés après le séisme survenu lundi sur l’île indonésienne de Java qui a fait au moins 162 morts et plusieurs centaines de blessés.

L’épicentre du tremblement de terre de magnitude 5,6 était situé près de la ville de Cianjur, en Java occidental, la province la plus peuplée d’Indonésie, où la plupart des victimes ont trouvé la mort lors de l’effondrement de bâtiments et de glissements de terrain.

Parmi les victimes figurent notamment des étudiants d’un pensionnat islamique ou encore des personnes mortes à leur domicile, tuées dans la chute du toit ou des murs de leur logement.

« La pièce s’est effondrée et mes jambes ont été ensevelies sous les décombres. Tout est arrivé si vite », a relaté à l’AFP Aprizal Mulyadi, 14 ans, extirpé et mis en sécurité par l’un de ses amis, Zulfikar, qui a par la suite perdu la vie.

A mesure que des sacs mortuaires surgissaient des bâtiments en ruine, l’attention se portait vers les disparus et les personnes piégées sous les débris dans cette région rurale et montagneuse où les maisons sont faites tout à la fois de bois et de béton.

L’agence indonésienne en charge de la gestion des catastrophes (BNPB) a rapporté qu’au moins 25 personnes se trouvaient encore sous les décombres alors que la ville plongeait dans l’obscurité.

Tandis que les opérations de secours se poursuivaient pour les retrouver, les survivants campaient à l’extérieur, dans le noir quasi-complet, cernés par les ruines, des morceaux de verre brisé et de larges pans de béton.

– Opérations de secours retardées –

Davantage d’engins lourds tels que des bulldozers ont été déployés mardi à Cianjur pour épauler les secours, et les sauveteurs tentaient de dégager les routes entravées à la suite de glissements de terrain, a rapporté Joshua Banjarnahor, porte-parole de l’agence de recherches et de sauvetage de la ville de Bandung en Java occidental.

Des coupures de courant et des routes accidentées ont retardé les opérations de secours jusque dans la nuit.

Selon le BNPB, plus de 2.000 maisons ont subi des dégâts. Quelque 13.000 personnes ont été acheminées vers des centres d’évacuation, a fait savoir le gouverneur de Java occidental Ridwan Kamil.

Des médecins soignaient des patients à l’extérieur ainsi que dans des unités de soin improvisées après le séisme, qui a été ressenti jusque dans la capitale, Jakarta.

Des proches attendaient des autorités qu’elles permettent la sortie des corps entreposés dans les morgues afin d’inhumer leurs proches en accord avec leur foi islamique, tandis que d’autres continuaient de rechercher les disparus au milieu du chaos.

L’Indonésie est régulièrement confrontée à des tremblements de terre ou des éruptions volcaniques, du fait de sa position sur la « ceinture de feu » du Pacifique où les plaques tectoniques se rencontrent.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s