World Rugby Awards: van der Flier prive Dupont du doublé

La Néo-Zélandaise Ruahei Demant (à gauche) et l'Irlandais Josh van der Flier (à droite), désignés meilleure joueuse et meilleur joueur de l'année 2022 lors de la cérémonie des Rugby Awards à Monaco le 20 novembreafp.com - CLEMENT MAHOUDEAU

Pas de doublé pour Antoine Dupont: le capitaine du XV de France, de nouveau nommé après avoir été distingué en 2021, a été devancé dimanche par l’Irlandais Josh van der Flier pour le titre de meilleur joueur mondial de l’année.

Déjà privé quelques heures plus tôt, en raison d’une suspension, du match des Bleus contre le Japon dans sa ville de Toulouse, le demi de mêlée a connu en soirée une autre frustration.

Son nom n’est pas sorti de l’enveloppe lors de la cérémonie des World Rugby Awards — l’équivalent rugbystique du Ballon d’or — organisée pour la première fois depuis trois ans en « présentiel », à Monaco.

À défaut d’élargir sa collection de distinctions personnelles, déjà copieusement remplie pour un joueur de seulement 26 ans, Dupont se consolera avec sa présence dans l’équipe-type de l’année en compagnie de son compatriote et ami Grégory Alldritt.

Le troisième ligne de La Rochelle n’avait lui pas été nommé pour le titre suprême malgré une année ponctuée d’un Grand Chelem dans le Tournoi des six nations avec la France et d’un titre de champion d’Europe en club.

Une première étoile continentale décrochée en finale par le Stade rochelais aux dépens de la province irlandaise du Leinster (24-21), où évolue justement van der Flier.

Le troisième ligne aile de 29 ans est le troisième joueur irlandais à être désigné meilleur joueur du monde après le talonneur Keith Wood (2001) et le demi d’ouverture Johnny Sexton (2018).

Ce dernier faisait encore partie cette année, à 37 ans, des quatre joueurs sélectionnés aux côtés de son compatriote lauréat, de Dupont et du trois-quarts centre sud-africain Lukhanyo Am.

– Demant meilleure joueuse –

Le jury, composé d’anciens joueurs et joueuses internationaux, a couronné à travers van der Flier une année pleine pour l’Irlande, première nation du classement mondial, qui place quatre de ses hommes dans l’équipe-type.

Le XV du Trèfle a remporté neuf de ses onze matches en 2022, ne s’inclinant qu’en France (30-24) dans le Tournoi et lors du premier test de sa tournée victorieuse historique en Nouvelle-Zélande (42-19).

Côté féminin, le palmarès de ces World Rubgy Awards 2022 fait logiquement la part belle à la Nouvelle-Zélande, récemment sacrée championne du monde à domicile, au terme d’une superbe finale contre l’Angleterre (34-31), alors qu’elle semblait en perte de vitesse un an plus tôt.

Le titre de meilleure joueuse du monde a été attribué à l’ouvreuse Ruahei Demant, celui de révélation féminine à sa coéquipière Ruby Tui et celui d’entraîneur de l’année à leur sélectionneur Wayne Smith, préféré au patron des Bleus Fabien Galthié.

La soirée monégasque a consacré un joueur du Top 14 comme révélation masculine de l’année: Ange Capuozzo, 23 ans, décisif dans les succès historiques de l’Italie au pays de Galles (22-21) pendant le Tournoi, puis la semaine dernière contre l’Australie (28-27).

Le Franco-Italien aux appuis de feu évolue depuis le début de la saison à Toulouse aux côtés de Dupont, lequel pourrait sans doute reprendre le bien abandonné cette année à van der Flier si la France allait au bout de la Coupe du monde 2023.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s