Masters ATP: Djokovic redevient le Maître, pour la sixième fois

Le Serbe Novak Djokovic pose avec le trophée des Masters qu'il a remporté le 20 novmebre 2022 à Turin face à Casper Ruud afp.com - Marco BERTORELLO

Novak Djokovic a remporté dimanche à Turin les Masters ATP pour la sixième fois, égalant le record de Roger Federer et démontré que, même s’il était classé cette semaine à la 8e place mondiale, il est bien le Maître.

« C’est très satisfaisant et en même temps c’est un énorme soulagement en raison de tout ce que j’ai traversé cette année », savoure Djokovic.

Le N.1 mondial Carlos Alcaraz n’a pas tenu la distance et a dû déclarer forfait en raison d’une blessure avant le tournoi. Rafael Nadal, N.2 avec la possibilité de redevenir N.1, n’a pas fait long feu avec deux défaites pour débuter. Les autres, les présents qui ont eu la malchance de croiser le fer avec Djokovic n’ont pu empêcher sa marche en avant.

Cinq matchs, cinq succès y compris celui en finale contre le Norvégien Casper Ruud (4e) battu 7-5, 6-3. Au passage, cette invincibilité lui permet de décrocher le plus gros pactole jamais proposé par l’ATP: 4.740.300 dollars.

A 35 ans, il est également devenu le vainqueur le plus âgé de ce tournoi regroupant les huit meilleurs joueurs de la saison.

Le Serbe termine ainsi en beauté une saison tronquée par son refus du vaccin anticovid en décrochant son second grand titre de l’année après Wimbledon. Un sixième trophée aux Masters, qu’il attendait depuis sept ans (le cinquième remontait à 2015) et qui lui permettra de terminer l’année au 5e rang mondial.

– « J’aurais signé » –

Or l’ex-N.1 mondial a manqué cette année deux tournois du Grand Chelem (Open d’Australie et US Open) et quatre Masters 1000 (Indian Wells, Miami, Canada, Cincinnati). Et sa victoire à Wimbledon ne lui a pas rapporté le moindre point (mais elle lui a permis de se rapprocher à une longueur du record de 22 titres en Majeurs détenu par Nadal).

De son côté, Ruud a perdu sa troisième grande finale de l’année, après Roland-Garros et l’US Open. Mais à 23 ans, 2022 restera la plus belle saison de sa carrière jusque-là puisqu’il a atteint le 2e rang de l’ATP après Flushing Meadows et sera 3e lundi.

« C’est décevant d’avoir perdu ces trois finales, mais au bout du compte, si on m’avait proposé, le 1er janvier dernier, de terminer la saison N.3 mondial, de jouer les finales que j’ai jouées, j’aurais signé tout de suite, sans l’ombre d’un doute ! », a commenté le Norvégien tout en soulignant avoir « des marges de progrès ».

« Bien sûr, j’ai joué un très bon tennis cette année mais je n’ai pas encore l’impression d’avoir atteint mon pic ou d’avoir joué le meilleur tennis de ma vie », a-t-il ajouté.

Réputé joueur de terre battue, Ruud a notamment beaucoup amélioré son service et son revers, ce qui lui a permis d’être également performant sur dur, y compris sur le court très rapide de Turin.

Dimanche, Djokovic a bien entamé le match en obtenant deux balles de break sur le premier service de son adversaire.

– 5 titres, comme Alcaraz –

Mais le Norvégien a tenu et à 2-1, le Serbe s’est mis ostensiblement à grimacer, laissant craindre un nouveau passage à vide physique, comme il avait connu lors de ses deux précédents matches contre Medvedev et Fritz.

Impeccable sur son service (pas une seule balle de break à défendre de tout le match), Djokovic a retrouvé petit à petit son physique, son jeu et son regard clair et volontaire.

Et comme souvent, il est parvenu à hausser son niveau de jeu sur les points importants: c’est le Norvégien qui a craqué à l’échange et laissé le Djoker décrocher la première manche sur sa première balle de set.

Sous les yeux de Zlatan Ibrahimovic, Djokovic a ensuite pris le contrôle du match: il a réussi le break pour mener 3-1 dans la seconde manche, jouant un tennis de plus en plus supérieur à celui de Ruud.

Tranquillement, il en est arrivé à servir pour le match à 5-3 et a conclu sur un ace… de Maître.

Alors est-il le meilleur joueur ? « Non, je suis le N.5 », rappelle-t-il, avant d’ajouter: « Cette semaine, je le suis probablement ».

Il finit l’année avec le plus grand nombre de titre (5) comme Carlos Alcaraz, l’officiel N.1 mondial.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s