États-Unis: Nancy Pelosi va passer la main à la tête des démocrates au Congrès

La présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, démocrate de Californie. AFP

Elle tire sa révérence. Après avoir mené les démocrates à la Chambre pendant près de 20 ans, Nancy Pelosi a annoncé, jeudi, qu’elle renonçait à briguer le poste de « leader » du parti pour passer la main à « une nouvelle génération ». A 82 ans, celle qui a marqué la politique américaine en devenant la première femme Speaker de la Chambre, conservera son siège de représentante de Californie, au moins pour l’instant. Joe Biden a salué une « fervente défenseure de la démocratie », notamment pendant l’assaut du Capitole, et la « présidente de la Chambre des représentants la plus importante de notre histoire ».

Pour son discours d’adieu, seulement une douzaine de républicains étaient présents. Le parti conservateur, qui a regagné une courte majorité à la Chambre lors des élections de la mi-mandat, devrait être mené par Kevin McCarthy, s’il arrive à obtenir le soutien de l’aile populiste pour être élu Speaker en janvier.

Mari attaqué

Nancy Pelosi a salué la diversité de la Chambre des représentants, rappelant qu’il n’y avait qu’une dizaine d’élues démocrates quand elle est arrivée au Congrès en 1987, contre près de 100 aujourd’hui. Quand elle en a terminé, celle qui est connue pour ses tailleurs blancs et colorés mais surtout sa poigne de fer et son sens de la négociation, a reçu une standing ovation, y compris du républicain Steve Scalise.

Nancy Pelosi a salué les « accomplissements » auxquels elle a apporté sa pierre avec trois présidents américains, citant George Bush, Barack Obama, avec une réforme historique de la Santé, et Joe Biden, mais elle a volontairement omis Donald Trump.

L’ex-président américain a eu des relations conflictuelles avec Nancy Pelosi, qui a mené deux impeachments contre lui, et déchiré en direct son discours sur l’Etat de l’union il y a deux ans. Quand le mari de Nancy Pelosi a été agressé au marteau par un complotiste qui voulait prendre en otage la Speaker, Donald Trump a gardé le silence.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s