Ethiopie: premier convoi d’aide alimentaire de l’ONU au Tigré depuis le cessez-le-feu

Un convoi du PAM se rend au Tigré le 9 juin 2022, avant la reprise des combats au mois d'aoûtafp.com - EDUARDO SOTERAS

Un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) est entré mercredi dans la région éthiopienne du Tigré, le premier depuis la signature début novembre d’un accord destiné à mettre fin à deux ans de conflit dans le nord de l’Ethiopie, a annoncé l’organisation.

Selon le PAM, ce convoi est passé par la région voisine de l’Amhara. Cet itinéraire n’était plus utilisé depuis une offensive rebelle hors du Tigré en juin 2021.

Les forces et milices de l’Amhara, qui ont épaulé l’armée fédérale éthiopienne contre les rebelles tigréens refusaient jusqu’à présent le passage de l’aide à destination du Tigré, selon des sources humanitaires.

« Un convoi du PAM vient d’entrer (…) au Tigré par le couloir de Gondar (ville amhara à 180 km du Tigré, ndlr), pour la première fois depuis juin 2021 », indique l’organisation onusienne.

Ce convoi de 15 camions est le premier chargement du PAM à entrer au Tigré depuis l’accord de paix signé le 2 novembre à Pretoria par le gouvernement éthiopien et les autorités rebelles du Tigré, a précisé à l’AFP Claire Nevill, une porte-parole du PAM.

« De l’aide alimentaire vitale va désormais être distribuée dans les prochains jours à la population de la localité de Mai Tsebri », située à une trentaine de km à l’intérieur du Tigré, poursuit le PAM, et « de la nourriture et du frêt médical supplémentaire va suivre de façon imminente, via tous les itinéraires possibles ».

Les chefs militaires des deux camps ont paraphé samedi un document de mise en oeuvre de cet accord, notamment le désarmement des rebelles, le rétablissement des services et la livraison « sans entrave » d’aide humanitaire au Tigré.

La reprise des combats après cinq mois de trêve avait interrompu fin août l’essentiel de l’acheminement de l’aide humanitaire – déjà insuffisante – vers le Tigré, quasiment coupé du monde et qui manque cruellement de nourriture et de médicaments.

Avant cette interruption, les convois d’aide n’empruntaient qu’un unique itinéraire passant par la région de l’Afar, frontalière de l’est du Tigré.

Le bilan de deux ans de guerre dans le nord de l’Ethiopie est inconnu. Mais celle-ci a provoqué une catastrophe humanitaire, déplaçant plus de deux millions de personnes et plongeant plusieurs centaines de milliers d’Ethiopiens dans des conditions proches de la famine, selon l’ONU.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s