L1: Lens et Rennes confortent leur place sur le podium

Les joueurs de Rennes lors du match de Ligue 1 contre Toulouse, au stade du Roazhon Park, le 12 novembre 2022.afp.com - Lou BENOIST

Lens (2e), victorieux de Clermont (2-1), et Rennes (3e), qui a dominé Toulouse (2-1), sont sûrs de passer la trêve du Mondial sur le podium après les matches avancés de samedi de la 15e journée de Ligue 1.

Le Racing a renforcé son statut de dauphin, à deux longueurs du Paris Saint-Germain, qui reçoit Auxerre dimanche (13h00), et cinq points devant les Bretons.

Le Stade Rennais, de son côté est certain de rester sur le podium grâce à ses quatre points d’avance sur l’Olympique de Marseille (4e), qui essaiera de réduire l’écart à Monaco, dimanche soir (20h45), dans le dernier match de L1 avant la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre).

Ces deux équipes en forme se sont imposées au bout de deux matches vivants.

Lens, pourtant mené 1-0, a signé une cinquième victoire de rang grâce à des buts de Wesley Saïd et de son capitaine, Seko Fofana, au bout d’un magnifique enchaînement contrôle aérien et reprise en équilibre.

Dans un stade Bollaert-Delelis en feu, les « Sang et Or » sont ressortis sous les ovations d’un public qui rêve de retrouver la Ligue des champions, 21 ans après.

Rennes aussi est sur une belle série, avec une sixième victoire en sept matches de L1, plus un nul à Lille (1-1) la semaine dernière. Les Bretons sont invaincus en championnat depuis une défaite… à Lens le 27 août (2-1).

L’équipe de Bruno Genesio s’est imposée grâce notamment à un magistral Lovro Majer, passeur décisif sur le premier but, signé Benjamin Bourigeaud, et auteur d’un délicieux décalage sur le second, marqué par Arnaud Kalimuendo, profitant d’une frappe de Martin Terrier repoussée par Maxime Dupé, le gardien toulousain.

Le prochain match du génial meneur croate devrait être contre le Maroc, le 23 novembre au stade Al-Bayt, où il pourrait recroiser Zakaria Aboukhlal.

Mais l’attaquant marocain de Toulouse, retenu dans la liste des 26 du sélectionneur Walid Regragui, est sorti à la pause, touché à une cuisse, suscitant une inquiétude.

« C’est un peu tôt » pour savoir si sa participation au Mondial est compromise, a commenté l’entraîneur Philippe Montanier. « C’est un problème musculaire à la cuisse. Il faut attendre l’IRM (image par résonance magnétique) pour évaluer le grade de la lésion musculaire. On espère que ce sera un petit grade 1, pas grand-chose. Il était bien. Le meilleur moyen de préparer les matches, c’est de jouer, et il n’était pas du tout craintif. »

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s