Euro-2022 de hand: les Bleues balaient la Roumanie et bondissent vers le tour principal

La Française Coralie Lassource célèbre son but lors de la victoire face à la Roumanie au tour préliminaire de l’Euro 2022 de handball féminin à Skopje en Macédoine du Nord le 7 novembre 2022 afp.com – Robert ATANASOVSKI

La Roumanie passée au rouleau compresseur (35-21), les Bleues ont tracé lundi leur route vers le tour principal de l’Euro-2022 de handball et s’assurent un séjour prolongé à Skopje.

« C’était un super match, on a pris assez vite l’avantage (17-11 à la mi-temps, ndlr) », a savouré, rayonnante, Estelle Nze Minko.

Les championnes olympiques ont écrasé de 15 buts des Roumaines pourtant d’un autre calibre que les modestes macédoniennes maîtrisées déjà de dix buts (24-14) samedi.

« C’est un score fleuve, on les a étouffées en allant plus vite qu’elles. On a reproduit une défense efficace face à une équipe d’une autre dimension. C’est vraiment un match magnifique », s’est délecté le sélectionneur Olivier Krumbholz.

Les Bleues joueront mercredi (20h30) pour la première place de leur groupe C face aux Pays-Bas, qui se sont aisément défaits de la Macédoine du Nord (30-15) plus tôt dans la soirée.

Les résultats du premier tour étant conservés au suivant, le gagnant prendra une option sur une des places en demi-finales, décernées aux deux premières nations de chaque groupe du tour principal.

– « Match plein » –

Excepté le Monténégro, les deux autres adversaires de la poule D reversés avec les Bleues restent à déterminer. Il pourrait s’agir de l’Allemagne ou de la Pologne, que les joueuses d’Olivier Krumbholz ont dominées en octobre en match de préparation, ou encore de l’Espagne.

« On a toutes le +smile+ », a lâché Grâce Zaadi, arborant un grand sourire. « C’est un match plein. On a été bonnes dans tous les secteurs de jeu, même si le match parfait n’existe pas. »

Tranchantes comme à leur habitude en montées de balles, où la capitaine Estelle Nze Minko a souvent conclu les contre-attaques (6 buts), les championnes olympiques ont élevé leur niveau sur les attaques placées.

La qualité de tir d’Orlane Kanor (4 buts), de retour après avoir été en délicatesse avec une épaule, y a contribué. Comme l’influence de Grâce Zaadi (3 buts), qui a écoeuré ses nouvelles coéquipières du CSM Bucarest, Cristina Neagu et Crina Pintea.

« Orlane a été très précieuse. Elle a apporté vraiment des ressources, dans le tir de loin, alors qu’au début, on jouait plutôt avec une base arrière de débordement. La complémentarité se met en place », a apprécié Olivier Krumbholz. « Grâce a bien mené l’équipe, elle a su être patiente quand il le fallait. »

Devant les tribunes aux trois quarts vides – à peine 500 spectateurs – de la salle Boris Trajkovski, laissant bien apparaître le dessin du drapeau macédonien sur les gradins, Estelle Nze Minko est devenue la deuxième meilleure marqueuse française dans l’histoire du Championnat d’Europe, à égalité avec Siraba Dembélé (118 buts) mais encore derrière Alexandra Lacrabère (154).

Déjà championne d’Europe, comme plusieurs coéquipières en 2018, « ENM » vise une deuxième couronne continentale. La France rejoindrait alors la Norvège et le Danemark parmi les seules sélections titrées à plusieurs reprises. La route est encore longue jusqu’à Ljubljana, hôte du dernier carré, mais elle se dessine déjà.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s