Basket: Heurtel pas définitivement « rayé » des Bleus, selon Diaw

Le meneur des Bleus Thomas Heurtel (G) lors de la finale de l'Euro-2022 de basket face à l'Espagne, le 18 septembre 2022 à BerlinLe meneur des Bleus Thomas Heurtel (G) lors de la finale de l'Euro-2022 de basket face à l'Espagne, le 18 septembre 2022 à Berlinafp.com - Tobias SCHWARZ

Le meneur Thomas Heurtel, qui n’est plus sélectionnable en équipe de France après avoir rejoint un club russe cette saison, n’est pour autant pas définitivement « rayé » chez les Bleus, a déclaré mardi le manager Boris Diaw, tempérant ainsi des propos récents du président de la Fédération.

Jean-Pierre Siutat avait indiqué le 1er novembre à L’Equipe que Heurtel ne reviendrait pas en équipe de France après s’être engagé cet été sur l’honneur, comme tous les internationaux à la suite de la guerre en Ukraine, à ne pas rejoindre un club russe ou bélarusse. Moins de deux mois plus tard, le Zenith Saint-Pétersbourg officialisait son recrutement.

« On pourra discuter de ceux déjà en Russie qui n’avaient pas signé l’attestation (Livio Jean-Charles au CSKA Moscou et Louis Labeyrie à l’Unics Kazan) mais concernant Thomas, à qui on avait clairement présenté les choses, il n’a pas respecté son engagement. À date, pour moi, je considère qu’il n’y sera plus (en équipe de France). C’est terminé » avait déclaré Siutat au quotidien sportif.

Heurtel, médaillé d’argent de l’Euro avec les Bleus en septembre, a signé pour une année plus une autre en option avec son nouveau club russe.

Pourrait-il dès lors redevenir sélectionnable l’été prochain, en vue du Mondial-2023 (25 août-10 septembre) en cas de qualification des Bleus, et des JO 2024 de Paris, si jamais il n’activait pas son année supplémentaire?

« On n’est pas encore là-dessus. On peut seulement parler de maintenant, pour le futur il y aura des décisions à prendre » a répondu Diaw lors d’un point de presse à Nanterre, où les Bleus préparent deux rencontres de qualification au Mondial-2023, jeudi en Lituanie puis lundi à Pau contre la Bosnie-Herzégovine.

Relancé sur le fait de savoir si Heurtel n’était dès lors pas définitivement rayé des rangs des Bleus, Diaw a rétorqué: « Ni rayé, ni en équipe de France non plus. »

Heurtel, 33 ans, avait indiqué le 10 octobre n’avoir « complètement rien à foutre » des critiques sur sa décision de rejoindre le Zénith Saint-Pétersbourg.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s