Tanzanie: 19 morts après le crash d’un avion dans le lac Victoria


Des secouristes recherchent des survivants après l'accident d'un avion de ligne qui s'est abîmé dimanche dans le lac Victoria, en Tanzanie, le 6 novembre 2022 à Bukoba  afp.com - SITIDE PROTASE

Dix-neuf personnes sont mortes dans l’accident d’un avion de ligne qui s’est abîmé dimanche dans le lac Victoria, en Tanzanie, alors qu’il s’apprêtait à atterrir à Bukoba, dans le nord-ouest du pays, en provenance de la capitale économique Dar es Saalam.

« Tous les Tanzaniens sont avec vous en deuil après la mort de 19 personnes dans l’accident », a déclaré le Premier ministre Kassim Majaliwa, en s’adressant à la foule massée à l’aéroport de Bukoba.

Un précédent bilan des secours faisait état de trois morts dans le crash de l’appareil de type ATR 42-500, de la compagnie privée locale Precision Air.

Un responsable local, le commissaire régional Albert Chalamila, avait auparavant indiqué que 26 personnes avaient pu être sauvées.

Il avait précisé que 43 personnes, dont 39 passagers, les deux pilotes et deux membres d’équipage, étaient à bord du vol PW494 parti de Dar es Salaam à destination de Bukoba, une ville située au bord du lac Victoria, le plus grand en Afrique et celui où le Nil prend sa source.

Il n’était pas possible de savoir dans l’immédiat si le bilan de 19 morts incluait des sauveteurs s’étant noyés dans le lac ou si l’appareil avait davantage de personnes à bord, a indiqué un responsable régional.

« Nous continuons les investigations, il est possible que deux personnes n’étaient pas à bord et sont mortes lors des opérations de secours », a indiqué Albert Chalamila.

L’avion « s’est écrasé dans l’eau à environ 100 mètres de l’aéroport », a déclaré le commandant de la police régionale William Mwampaghale aux journalistes à l’aéroport de Bukoba.

Des vidéos diffusées sur les médias locaux montrent l’avion en grande partie submergé alors que les sauveteurs tentent de récupérer des survivants. Les secouristes tentent de soulever l’avion hors de l’eau à l’aide de câbles et de grues.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– « Gardons notre calme » –

La présidente Samia Suluhu Hassan a exprimé ses condoléances aux personnes touchées par l’accident. « Gardons notre calme pendant que les opérations de sauvetage se poursuivent et prions afin que Dieu nous vienne en aide », a-t-elle déclaré sur Twitter.

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a également adressé ses condoléances, tout comme le secrétaire général du bloc régional de la Communauté de l’Afrique de l’Est, Peter Mathuki.

« Nos cœurs et nos prières sont tournés vers les familles des passagers (…) et nous sommes solidaires envers le gouvernement et le peuple de #Tanzanie », a-t-il déclaré sur Twitter.

« La Communauté de l’Afrique de l’Est se joint à Mama Samia Suluhu Hassan, aux familles et amis de tous ceux qui ont été touchés par l’accident de Precision Air et adressent leurs condoléances », a déclaré Peter Mathuki sur Twitter.

Precision Air, qui est la plus grande compagnie aérienne privée de Tanzanie, a publié une brève déclaration confirmant l’accident.

La compagnie, qui appartient en partie à Kenya Airways, a été fondée en 1993 et exploite des vols intérieurs et régionaux ainsi que des charters privés vers des destinations touristiques populaires telles que le parc national du Serengeti et l’archipel de Zanzibar.

Sa flotte est constituée de neuf avions, dont trois ATR 42-500, un ATR 42-600 et cinq ATR 72-500.

L’ATR-42 est fabriqué par la société franco-italienne ATR et assemblé à Toulouse dans le sud de la France.

L’accident survient cinq ans après la mort de onze personnes lorsqu’un avion appartenant à une société de safari s’était écrasé dans le nord de la Tanzanie.

En mars 2019, un vol d’Ethiopian Airlines d’Addis Abeba à Nairobi s’était écrasé six minutes après le décollage dans un champ au sud-est de la capitale éthiopienne, tuant les 157 personnes à son bord.

En 2007, un vol de Kenya Airways entre la ville ivoirienne d’Abidjan et Nairobi, la capitale du Kenya, s’était écrasé dans un marais après le décollage, tuant ses 114 passagers.

En 2000, un autre vol de Kenya Airways d’Abidjan à Nairobi s’était écrasé dans l’océan Atlantique quelques minutes après le décollage, tuant 169 personnes tandis que 10 autres avaient survécu.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s