« Le rêve d’une vie »: à Bahreïn, drapeaux et émotion à la messe du pape

Le pape François tient une messe le 5 novembre 2022 dans le stade national de Bahreïn à Riffa, près de la capitale Manamaafp.com - Marco BERTORELLO

« C’est le rêve d’une vie »: drapeaux du Vatican et smartphones en main, quelque 30.000 personnes ont assisté avec émotion samedi à la messe du pape François à Bahreïn, au troisième jour de sa visite dans le royaume musulman du Golfe.

« Nous sommes ici depuis une heure du matin, nous n’avons pas dormi. Nous sommes tellement excités à l’idée de voir le pape! », confie à l’AFP Philomina Abranches, une bénévole indienne de 46 ans qui a participé à l’organisation de l’évènement.

« C’est le rêve de toute une vie pour tout le monde de venir le voir. On l’appelle tous +Papa+. Il représente avant tout la paix dans le monde, ce dont nous avons besoin en ce moment », ajoute-t-elle.

Comme elle, de nombreux fidèles originaires de pays asiatiques ou d’autres pays du monde arabe, des familles ainsi que des religieux sont arrivés dès l’aube dans la plus grande enceinte sportive du pays, située à Riffa, au sud de la capitale Manama.

En visite pour quatre jours – la première d’un pape dans cet Etat insulaire de 1,4 million d’habitants – le souverain pontife argentin a salué et béni la foule en arrivant à bord de sa « Papamobile », embrassant des enfants et bébés sur son passage sous les acclamations des fidèles.

« Le voilà! », ont lancé certains, beaucoup immortalisant la scène avec leur smartphone tandis que des enfants juchés sur les épaules de leurs parents tentaient d’apercevoir l’homme en blanc.

– « Chance » –

« Depuis Jean Paul II, il y a la prise de conscience que les voyages apostoliques des papes permettent vraiment d’aller au coeur des pays, des populations chrétiennes », explique Frère Emmanuel Pisani, directeur de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire, assis au premier rang.

« Malgré ses handicaps réels, le pape François poursuit cela », ajoute-t-il devant l’estrade, où une imposante croix en or domine l’autel encadré de deux écrans géants.

Jorge Bergoglio, qui aura 86 ans le mois prochain, souffre de douleurs chroniques au genou qui l’obligent à se déplacer en chaise roulante.

Dans son homélie prononcée en espagnol, il a appelé à « vivre concrètement la fraternité universelle » sur une terre qui est « une image vivante de convivialité des diversités ».

Tandis que les enceintes diffusent les chants de la chorale en anglais et en arabe, Marguerite Heida, 63 ans, se dit « chanceuse » d’assister au « plus grand événement de l’année ».

« Les gens vont généralement en Italie pour voir le pape et n’y arrivent pas toujours. Je l’ai vu hier à l’église et je le verrai aujourd’hui. J’ai aussi pu lui serrer la main et obtenir sa bénédiction », confie cette chrétienne de Bahreïn.

Le royaume, qui a formalisé ses relations diplomatiques avec le Saint-Siège en 2000, compte quelque 80.000 catholiques selon le Vatican, principalement des travailleurs asiatiques.

Cette visite, la 39e à l’étranger du pape depuis son élection en 2013 et la seconde dans la péninsule arabique, doit se poursuivre jusqu’à dimanche.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s