NBA: les Brooklyn Nets s’inclinent encore après le renvoi de Steve Nash

Zach LaVine (d.), l'arrière des Chicago Bulls, est victime d'une faute de Kyrie Irving (g.), le meneur des Brooklyn Nets, pendant le quatrième quart-temps du match NBA entre Brooklyn et Chicago, le 01 novembre 2022, à New Yorkafp.com - Dustin Satloff

Portés par un quatrième quart-temps explosif de leur arrière Zach LaVine, les Chicago Bulls ont infligé mardi une nouvelle défaite aux Brooklyn Nets (108-99), en crise après le renvoi de leur entraîneur Steve Nash.

Une journée tumultueuse qui a commencé par le licenciement du coach canadien de Brooklyn s’est terminée par la perte d’une avance de 12 points dans le troisième quart-temps, qui a permis à Chicago de s’imposer à l’extérieur.

L’entraîneur intérimaire Jacque Vaughn n’a pu que constater avec consternation que Brooklyn s’effondrait une fois de plus dans le quatrième quart-temps, remporté 31-19 par les Bulls.

L’acteur majeur de cette remontée a donc été LaVine, qui a marqué 20 points dans ce dernier quart-temps pour finir avec 29 points, plus cinq passes et quatre rebonds.

Sur l’ensemble de la rencontre, son coéquipier DeMar DeRozan a apporté son soutien offensif avec 20 points alors que Goran Dragic en a ajouté 15 et Patrick Williams 12. Ayo Dosunmu a également inscrit 17 points en sortie de banc.

Les Nets, quant à eux, ont vu Kevin Durant marquer 32 points avec neuf rebonds et six passes, tandis que Royce O’Neale a inscrit 20 points. Yuta Watanabe et Nic Claxton ont ajouté 10 points chacun.

– « Des montagnes russes » –

Kyrie Irving, l’autre star de Brooklyn, a lui connu une soirée frustrante, terminant avec quatre points et un zéro sur six dans ses tentatives à trois points.

Durant a affirmé après coup que le renvoi brutal de Nash plus tôt mardi lui avait trotté dans la tête dans les heures précédant le match. Le MVP 2014 a assuré avoir appris la nouvelle à la télévision.

« J’étais choqué. On est toujours choqué quand une décision comme ça arrive, mais c’est normal en NBA », a-t-il souligné.

« Vous ne pouvez pas trop y penser – mais j’y ai pensé un peu aujourd’hui. »

Durant – qui a demandé à son club à être échangé pendant l’intersaison avant de lancer plus tard un ultimatum réclamant soit le départ de Nash soit le sien – a pourtant insisté sur le fait qu’il avait une bonne relation avec l’entraîneur licencié.

« J’ai aimé travailler avec Steve, j’ai aimé le staff d’entraîneurs », a expliqué le joueur de 34 ans, qui n’a évolué que sous les ordres de Nash depuis son premier match avec les Nets en décembre 2020.

« C’étaient des montagnes russes ces dernières années mais le cœur de tout ça – le basket – est quelque chose que nous aimions tous faire », a résumé Durant.

– Les Warriors à la peine –

« Nous n’avions pas une équipe en bonne santé, et nous n’avons pas bien joué. C’est ce qui arrive dans la ligue. Cela n’enlève rien au QI basket de Steve, ni à sa façon d’enseigner le jeu. Mais ça n’a pas marché », a-t-il déploré.

Brooklyn, 13e de la Conférence Est, présente désormais un bilan peu reluisant de deux victoires pour six défaites. De son côté, Chicago pointe au septième rang, avec quatre succès et quatre revers.

Dans les autres matchs de mardi, les Golden State Warriors ont subi leur troisième défaite consécutive en s’inclinant 116-109 contre le Miami Heat en Floride.

Miami s’est finalement détaché dans les derniers instants du quatrième quart-temps pour remporter une victoire qui laisse les Warriors, champions NBA en titre, à trois victoires contre cinq défaites cette saison.

Le Heat a pu compter sur Max Strus (24 points) et Jimmy Butler (23 points, six rebonds et huit passes).

En face, Stephen Curry a réalisé un « triple double » (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) pour les Warriors, avec 23 points, 13 rebonds et 13 passes, mais cela n’a pas suffi à Golden State.

L’entraîneur des Warriors, Steve Kerr, a cependant tiré du positif de la performance de son équipe malgré la défaite: « Je pense que nous avons assez bien joué pour gagner mais nous n’avons pas réussi à conclure », a-t-il souligné.

« Ils nous ont étouffés dans les cinq dernières minutes. Nous savions qu’ils allaient être compétitifs », a regretté Kerr.

Les Phoenix Suns ont eux signé leur cinquième victoire consécutive en battant à domicile les Minnesota Timberwolves (116-107), grâce notamment aux 29 points de Cameron Johnson.

Si Karl-Anthony Towns (24 points, sept passes, dix rebonds) a été présent pour les Wolves, Rudy Gobert a été moins en vue (sept points, neuf rebonds) en 32 minutes sur le parquet.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s