L1: Rennes se défait de Montpellier et se hisse sur le podium

Arnaud Kalimuendo à Rennes, le 30 octobre 2022 afp.com - Lou BENOIST

Rennes s’est remis de la déception d’Istanbul en s’imposant 3-0 contre Montpellier pour remonter provisoirement sur le podium, dimanche lors de la 13e journée de Ligue 1.

Grâce à Martin Terrier (15e), toujours une classe au-dessus, Arnaud Kalimuendo (23e) et Amine Gouiri (85e), les Rennais enregistrent leur 14e match sans défaite (10 victoires et 4 nuls). Ils n’ont plus perdu depuis le 27 août…

Cette nouvelle victoire leur permet de se hisser à la troisième place de L1, à égalité de points avec Lorient qui recevait Lille en fin d’après-midi, et de digérer la remontée de Fenerbahçe jeudi en Ligue Europa (3-3), avant le match décisif pour la première place de leur groupe jeudi contre les Chypriotes de Larnaca.

Pour Montpellier, le renvoi d’Olivier Dall’Oglio n’y a rien fait, c’est une cinquième défaite d’affilée. L’équipe est désormais 14e, à deux longueurs de la zone rouge, et devra absolument glaner des points contre Clermont et Reims pour aborder la coupure avec plus de sérénité.

Comme à leur habitude, les Rennais sont partis fort, et malgré la bonne volonté affichée par les Montpelliérains, ils ont vite trouvé des failles dans le bloc défensif.

L’inévitable Terrier a surgi pour ouvrir le score de la tête sur un coup franc qu’il avait lui-même obtenu et que Lovro Majer a parfaitement brossé (1-0, 15e).

Montpellier n’est pas passé loin de l’égalisation sur la remise en jeu, mais Wahbi Khazri n’a pas été assez tranchant face à Steve Mandanda, le gardien rennais visiblement remis du souci aux adducteurs ressenti jeudi soir.

Et comme à Istanbul, ce sont les Rennais qui ont fait le break, sur un ballon intercepté par Majer. Servi dans la profondeur, Kalimuendo s’est appuyé sur Bourigeaud pour marquer d’une petite balle au ras du poteau gauche (2-0, 23e).

Rien n’allait plus pour Montpellier, qui a peiné à trouver ses attaquants, tandis que les hommes de Bruno Genesio ont multiplié les occasions.

Mais Xeka a trouvé le poteau (26e), Bourigeaud a tiré juste au-dessus (53e), Bingourou Camara s’est interposé (63e) et les Rennais ont progressivement baissé le pied et perdu en précision.

Il a même fallu une intervention en patron de Mandanda devant Khazri pour empêcher Montpellier de reprendre espoir (69e).

Et malgré la fatigue, le duo des ex-Lyonnais a encore frappé: servi au point de penalty par Terrier, Gouiri a mis les siens à l’abri d’une belle frappe enroulée (3-0, 85e).

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s