A Lisbonne, une visite d’Elisabeth Borne dédiée à la culture et aux dossier énergétiques

Le Premier ministre portugais Antonio Costa accueille son homologue française Elisabeth Borne, le 29 octobre 2022 à Lisbonne afp.com - PATRICIA DE MELO MOREIRA

Élisabeth Borne s’est rendue samedi à Lisbonne pour la clôture de la saison culturelle franco-portugaise, lors d’une visite officielle également marquée par un déjeuner de travail avec son homologue Antonio Costa sur les grands sujets internationaux et européens.

Accueillie samedi matin sous une pluie battante, la Première ministre française a visité avec M. Costa le musée national des arts anciens. Elle y a inauguré l’installation d’un auto-portrait du peintre français Nicolas Poussin en présence du président de la Saison France-Portugal 2022 Emmanuel Demarcy-Mota.

Mme Borne a ensuite inauguré un monument dédié à Simone Veil, personnalité mise à l’honneur par les Portugais dans cette saison culturelle, en présence du fils aîné de l’ancienne présidente du Parlement européen, Jean Veil.

La Première ministre a également inauguré l’exposition « Cher Futur moi » à la Galerie Boavista où elle a échangé avec de jeunes Français et Portugais, avant de louer « une amitié entre des États »et « deux peuples », forte de « deux millions de personnes d’origine portugaise vivent en France et plus de 50.000 Français établis au Portugal ».

Un déjeuner de travail avec son homologue Antonio Costa a permis d’évoquer, outre le conflit en Ukraine et la situation en Afrique, « des interconnexions que nous allons mettre en place entre nos deux pays et y compris avec l’Espagne », a-t-elle expliqué à l’issue lors d’une conférence de presse, alors que les deux chefs de gouvernement ibériques doivent se rencontrer en marge du sommet des pays du sud de l’Union européenne prévu les 8 et 9 décembre à Alicante.

Les trois pays ont récemment annoncé un accord pour la construction d’un pipeline sous-marin entre Barcelone et Marseille, destiné à acheminer du gaz, puis de l’hydrogène vert, pour remplacer le projet « MidCat » d’un pipeline à travers les Pyrénées.

Interrogée sur la taxation des superprofits des entreprises du secteur alimentaire, une idée récemment mise sur la table au Portugal par Antonio Costa, Mme Borne s’est félicitée d' »un dispositif européen (…) qui permet de capter les surprofits réalisés dans le secteur énergétique du fait des prix extrêmement élevés de l’énergie ».

Elle a ensuite mentionné « la question du partage des richesses créées au sein des entreprises » et rappelé la promesse du candidat Macron d’un « dividende salarié », « sujet sur lequel nous sommes en train de travailler, sur lequel nous avons saisi les partenaires sociaux ».

« Pour l’instant, le calendrier des négociations est un peu étalé donc nous invitons à avancer au plus vite pour que nous puissions prendre des dispositions dans les prochains textes que nous présenterons au Parlement ».

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s