XV de France: Antoine Dupont, capitaine conforté

Antoine Dupont le 19 mars 2022 lors de la victoire du XV de France contre l'Angleterre au Stade de France. Le demi de mêlée du Stade toulousain a été confirmé à son poste de capitaine de la sélection pour les test-matches de novembre afp.com - FRANCK FIFE

Le retour chez les Bleus de Charles Ollivon laissait planer un (petit) doute, mais Antoine Dupont conservera bien le capitanat du XV de France pour les tests de novembre et sans doute au-delà, jusqu’à la Coupe du monde 2023.

C’était un secret de Polichinelle, qu’Anthony Jelonch avait trahi malgré lui dimanche soir au micro de Canal+ après la victoire de Toulouse contre La Rochelle en Top 14.

En confiant que son coéquipier et meilleur ami « Toto » ferait chambre à part à Marcoussis, privilège réservé au capitaine, le troisième ligne avait levé les dernières incertitudes.

La Fédération française de rugby l’a confirmé lundi, au premier jour du rassemblement des Bleus pour leurs trois matches à venir contre l’Australie (5 novembre), l’Afrique du Sud (12 novembre) et le Japon (20 novembre): Dupont conserve le capitanat dont il avait hérité il y a un an à la suite de la longue blessure d’Ollivon.

Malgré le retour du troisième ligne de Toulon, premier capitaine désigné par le sélectionneur Fabien Galthié lors de sa prise de fonction en 2020, la reconduction de Dupont suit une certaine logique.

D’abord parce qu’Ollivon est soumis à une forte concurrence en troisième ligne avec Jelonch, Grégory Alldritt et François Cros, même si ce dernier est actuellement blessé.

Le demi de mêlée du Stade toulousain, désigné meilleur joueur du monde en 2021, a aussi parfaitement endossé son nouveau rôle, qui n’a pas affecté ses performances sur le terrain.

Figure respectée des arbitres internationaux comme de ses adversaires, le joueur de 25 ans, d’un naturel discret, est un leader par l’exemple, bien relayé au sein du vestiaire par son coéquipier toulousain Julien Marchand, son ami gersois Grégory Alldritt ou l’expérimenté Gaël Fickou.

– Invaincu comme capitaine –

« Je pense que si le staff m’a choisi, c’est pour ma façon d’être et l’homme que je suis. Je n’aurai pas à changer ma façon de fonctionner et je pourrai aussi bien me concentrer sur mon jeu que je le faisais jusqu’à maintenant », assurait-il l’an dernier après avoir pris du galon.

Dupont a depuis remporté l’ensemble de ses huit matches en tant que capitaine de l’équipe de France, lors des tests automnaux (Argentine, Géorgie et Nouvelle-Zélande) puis du dernier Tournoi des six nations, conclu par un Grand Chelem.

Ollivon avait retrouvé le capitanat cet été pour la tournée victorieuse de deux matches au Japon, dont le Toulousain avait été exempté, comme plusieurs cadres, à l’issue d’une saison particulièrement éprouvante.

Une brève parenthèse donc avant que Dupont ne reprenne du service pour les trois matches de novembre, lors desquels le XV de France tentera de prolonger une série historique de dix victoires consécutives.

« L’objectif sera de poursuivre notre élan, de continuer notre aventure, de gagner encore en expérience et en vécu commun », a dit le demi de mêlée dimanche après le succès du Stade toulousain sur La Rochelle. « C’est bien aussi de pouvoir affronter des nations qu’on n’a pas l’habitude d’affronter, en vue de la Coupe du monde ».

Un trophée qu’il se verrait bien être, dans presque un an jour pour jour, le premier capitaine français de l’histoire à soulever.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s