Foot: décès du Portugais Fernando Chalana, ancien joueur de Benfica et Bordeaux


L'ancien milieu international portugais Fernando Chalana aux couleurs des Girondins de Bordeaux lors du match OM - Bordeaux le 23 février 1985 à Marseilleafp.com - Gerard FOUET, Pierre CIOT

Fernando Chalana, ancien milieu offensif international portugais du Benfica Lisbonne également passé par les Girondins de Bordeaux, est décédé mercredi à l’âge de 63 ans, a annoncé le Benfica dans un communiqué.

« Fernando Chalana, notre +Pequeno Genial+ (« petit génie », en portugais), est décédé ce mercredi 10 août », a indiqué le club lisboète.

« C’est un jour très triste pour la nation benfiquista et pour tous les amoureux du football. Notre +Génie+ est parti, l’un des plus grands et éternels symboles du club. Je veillerai à ce que la mémoire de Fernando Chalana soit toujours présente dans tous les Benfiquistas », a réagi le président du Benfica, Rui Costa, dans des déclarations à BenficaTV.

Chalana avait rejoint le club lisboète à l’âge de 15 ans, en 1974, et était devenu le 7 mars 1976, à 17 ans et 25 jours, le plus jeune joueur de l’histoire à évoluer en D1 portugaise, selon le Benfica.

« Il y a des joueurs de football et des génies, Chalana était un génie », a estimé le ministre portugais de la Culture Pedro Adao e Silva, tandis que le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa a salué la mémoire de celui « qui a contribué au prestige international du football portugais ».

Le talent de Chalana avait éclaté au grand jour lors de l’Euro-84 avec la Seleçao, qu’il avait portée jusqu’en demi-finale -un match perdu au bout du suspense face à la France (3-2 a.p.) à Marseille.

Chalana avait dans la foulée rejoint Bordeaux, alors au sommet du football français, mais ses trois saisons chez les Girondins furent marquées par des blessures à répétition, jusqu’à son retour au Benfica en 1987.

L’international portugais à la célèbre moustache a fini sa carrière par deux courts passages à Belenenses (1990-1991) et à Amadora (1991-1992).

Il s’était ensuite reconverti comme entraîneur dans son club de cœur, principalement comme adjoint ou entraîneur dans les catégories de jeunes.

« Il a été l’un des meilleurs joueurs du football portugais », a souligné Fernando Santos, le sélectionneur de la Fédération portugaise de football qui a annoncé le respect d’une minute de silence lors de chaque rencontre, en hommage à Chalana, jusqu’à lundi prochain.

LE JV2 AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s